Do you speak English? → Go to our English page!

Rapport du Conseil fédéral : clarifier, attendre, 2031...

“Perspectives de la politique suisse en matière de drogues” résume la position actuelle du Conseil fédéral. Sur 71 pages, on trouve une rétrospective, une analyse de la situation actuelle, une appréciation de divers rapports préliminaires ainsi qu'une perspective d'avenir.

Les traités internationaux de l'ONU sur les drogues ont “clairement échoué” à atteindre leurs objectifs de liberté et d'abstinence de drogues ! Le Conseil fédéral précise également : “Ni la consommation ni le trafic de stupéfiants interdits n'ont diminué. Elle reconnaît en outre que les marchés légaux du cannabis font reculer le marché noir et qu'aucun changement négatif inattendu n'accompagne la légalisation.

Sur le plan international, beaucoup de choses se sont passées ces dernières années : Le chanvre est devenu légal dans des pays entiers, bien que de manière très différente. Mais l'expérience de ces nouvelles approches réglementaires est encore trop récente. Le Conseil fédéral ne veut donc pas se précipiter. Ce point est mentionné à plusieurs reprises dans le rapport.

Après tout, des étapes ont déjà été franchies, affirme le Conseil fédéral : amendes d'ordre pour la consommation de cannabis est possible depuis quelques années, les facilités pour les médicaments à base de cannabis sont à portée de main et maintenant les projets pilotes peuvent commencer (après 15 ans de discussion). Il faudrait et pourrait maintenant examiner si d'autres approches que l'interdiction seraient possibles.

Le texte est facile à lire et donne une vue d'ensemble de ce que le Conseil fédéral et l'administration considèrent comme une nécessité d'agir et souhaitent faire au cours des dix prochaines années - et de ce qui ne l'est pas. Il y a beaucoup de bonnes considérations ici. L'abstinence en tant qu'objectif ne peut tout simplement pas l'être : elle est irréaliste car elle ne peut pas être appliquée avec un effort raisonnable. Vous pouvez constater que de nombreuses personnes considèrent la prohibition comme un échec, mais qu'elles ont également très peur d'un marché libre. C'est pourquoi ils veulent restreindre et contrôler ce marché. Comment exactement, c'est là le nœud du problème.

Le Conseil fédéral veut maintenant attendre les résultats des projets pilotes et examiner jusqu'en 2031 si et comment des changements peuvent être discutés. Nous sommes curieux de voir si l'initiative parlementaire peut accélérer quelque peu ce calendrier.

Dernière modification : 2023/12/22 21:16

Partager la page: facebook X (Twitter)

Aperçu juridique

Shit happens 15 (été 2023)

Cet aperçu en PDF