Do you speak English? → go to our English page!

pflanzehell.jpg

Aperçu de la situation internationale

En Suisse, seul le modèle de l'amende réglementaire est actuellement en discussion - la Suisse a perdu son rôle de pionnier international. Nous examinons les lois sur le chanvre dans le monde. La Californie, la République tchèque et le Mexique sont-ils les pionniers de la légalisation mondiale du chanvre ?

Le chanvre était librement disponible dans le monde entier jusqu'au début du 20e siècle, il n'existait aucune loi internationale interdisant la consommation, la culture ou le commerce. Bien sûr, il y a eu des lois dans certaines régions au cours de l'histoire qui criminalisaient toutes sortes de choses, y compris le thé, l'alcool, le café ou même le chanvre. Mais en 1925, avec la signature de la troisième conférence sur l'opium à Genève, le chanvre a été interdit dans le monde entier pour la première fois. Il est désormais de notoriété publique que de nombreux intérêts économiques de certains hommes puissants aux États-Unis (industrie du coton et industrie pharmaceutique, services secrets, etc.) ont entraîné l'interdiction.

Cela a entraîné l'ensemble de l'énorme marché du chanvre dans la clandestinité, rendant les grandes organisations illégales tout aussi puissantes. D'une manière ou d'une autre, tout cela a semblé fonctionner dans une certaine mesure, et il y a toujours eu des “zones de tolérance” et des légalisations partielles dans différents pays ; en Hollande, par exemple, vous pouvez maintenant acheter et consommer des produits de chanvre fumables dans les “coffee shops”. Je préfère utiliser le terme de pseudo-légalisation plutôt que celui de légalisation partielle, car ce modèle hollandais favorise beaucoup plus d'abus qu'il n'en prévient. Les structures criminelles illégales se nourrissent du fait que seuls la consommation et l'achat pour la consommation sont autorisés, tandis que la culture et la vente en gros pour ces mêmes lieux de vente restent interdites. Cela signifie qu'il existe un énorme marché parce que les touristes stoner viennent de partout et paient des prix incroyables pour des produits partiellement mauvais, de haute technologie et allongés beuh qui sont produits illégalement. Ces mafias internationales exportent de grandes quantités depuis les énormes installations de production en Hollande vers l'Allemagne, l'Angleterre, la Suisse, la France, etc. Elles développent également des méthodes de production toujours plus sophistiquées. Là aussi, des techniques de plus en plus sophistiquées sont développées pour maximiser les profits, par exemple en utilisant une poudre de plomb spéciale qui est ajoutée aux plantes pendant la phase de floraison et qui est à peine détectable. Il y a déjà eu plusieurs décès en Allemagne dus au saturnisme. Ces groupes criminels se financent également par le trafic de drogue, les extorsions, les tournées de vols dans les pays riches d'Europe et toutes sortes d'autres choses. Vous voyez donc que les prix et les abus restent très élevés - même plus élevés qu'en Suisse, car la demande est énorme.

L'association Legalize it! fait campagne pour une légalisation totale, qui couperait l'herbe sous le pied de toutes les organisations criminelles. Une légalisation complète signifie que - à l'exception d'éventuelles interdictions de publicité et de restrictions d'âge - il sera librement disponible partout, de sorte que le prix baissera très fortement et que l'éducation et l'information seront rendues possibles par une culture ouverte du chanvre.

C'est précisément cette légalisation complète qui fait actuellement l'objet d'un débat avancé au Mexique. Des cartels de la drogue si puissants s'y sont formés qu'il n'y a plus de monopole de l'État sur l'usage de la force, que plus de personnes meurent qu'en Irak et que tout le pays est déstabilisé. La situation se dégrade. La légalisation des drogues, en particulier du chanvre, semble à de nombreux politiciens, dont le Parti de la révolution démocratique (PRD), être le seul moyen de stabiliser à nouveau le pays. Dans un premier temps, la consommation et la possession de petites quantités ont déjà été légalisées, mais ils sont conscients que ce plan se retournera contre eux (comme à une échelle un peu moins tragique en Hollande en raison du marché plus petit) si la culture, le trafic, etc. ne sont pas également réglementés. Un sénateur mexicain commente les débats en cours comme suit :

“L'initiative est née de la constatation que les stratégies prohibitionnistes et criminalisantes de lutte contre l'usage et le trafic illicites de substances psychoactives, qui ont été largement appliquées surtout dans la seconde moitié du vingtième siècle, ont complètement échoué. D'autre part, elle découle également de la prise de conscience que le trafic de drogue doit être considéré avant tout comme un grand commerce international qui génère des fortunes considérables (de l'ordre de 30 milliards de dollars pour le seul Mexique et de 500 milliards de dollars à l'échelle mondiale, selon des données secrètes des Nations unies) et qui a conféré aux organisations criminelles un grand pouvoir financier et politique et les a dotées d'une puissance de feu et de capacités logistiques et opérationnelles. Par conséquent, cette initiative vise à ouvrir la voie à la construction et à l'application d'un nouveau modèle directeur de la lutte contre le trafic de drogue, en révisant le concept de prohibition et en l'orientant vers l'objectif de santé publique - ainsi qu'en se concentrant sur la prévention, la réduction des risques, le traitement et la réhabilitation des toxicomanes et la liberté de choix individuelle du citoyen.”

La principale motivation d'un État est, bien entendu, d'accroître la sécurité ainsi que les finances, mais il est certain qu'il est également question de justice au sens de la liberté de choix individuelle de la personne.

Motivée par l'argent, la Californie (Arnold Schwarzenegger) a également pratiquement légalisé le chanvre (théoriquement seulement en tant que “chanvre médical”) ; n'importe qui peut obtenir un certificat médical pour quelques dollars ou ouvrir un point de vente de “chanvre médical” pour quelques dollars de plus. Il existe une université du chanvre à Oakland (Oaksterdam University) où l'on enseigne la culture, le droit, etc. liés au chanvre. La “Cali-Weed” a toujours été célèbre pour sa qualité, car les lois étaient également plus libérales que dans d'autres États des États-Unis. Mais les finances de l'une des plus grandes économies de marché du monde (la Californie) n'étaient pas roses du tout et maintenant ils l'ont presque réhabilitée en vendant du chanvre légalement. Il y a maintenant moins de crimes et plus d'argent. Ce modèle va-t-il s'imposer ?

La contrepartie en Europe est la République tchèque, qui a légalisé la possession et l'achat pour usage personnel ainsi que la consommation en 2009.

Il y a maintenant deux possibilités : Soit il reste tel quel - avec quelques paradis de consommation sans sanction qui donnent encore plus d'élan aux mafias, soit il est complètement légalisé au sens de la Californie, qui permet l'éducation et l'information par une culture ouverte du chanvre. Bien entendu, ces certificats de pseudo-docteur devraient alors être abandonnés.

Personnellement, je suis convaincu qu'au moins le chanvre sera légalisé dans le monde entier et que - tout comme pour la prohibition mondiale - l'Amérique jouera un rôle de pionnier. L'État instable du Mexique, contrôlé par les cartels de la drogue, devient une menace de plus en plus grande pour les États-Unis, de loin le plus gros consommateur de drogue. La légalisation, c'est-à-dire le démantèlement fondamental de tous les cartels, semble inévitable. La seule question est de savoir où l'immense énergie criminelle se déplacera… Mais les États-Unis affirmeront certainement leurs intérêts une fois de plus avec beaucoup de force et de puissance. Peut-être certains cartels se retrouveront-ils alors dans le commerce légal des drogues ? Ou peut-être le commerce sera-t-il repris par les grandes entreprises déjà existantes ? Ou bien le chanvre, comme le tabac, sera-t-il paralysé pour devenir une substance addictive de tous les jours ? Et les pays traditionnellement producteurs de chanvre (Maroc, Afghanistan, Pakistan, etc.) vont-ils s'enrichir ? Toutes sortes de questions et de possibilités intéressantes s'ouvrent alors.

Lors de notre événement pour les membres du 28 mai 2010, nous avons examiné et discuté de ces développements.

fr/thc_recht/li520203.txt · Dernière modification: 2021/10/18 17:20 (modification externe)
Cette page a été traduite automatiquement. Veuillez signaler les erreurs si vous en trouvez !

Partager la page: facebook Twitter

Brochure sur l'aide juridique

Shit happens, 14ème édition à partir de l'été 2021


Shit happens 14
Commandez maintenant